Actes de violence contre les Tutsi à Cyangugu de 1959 à 1990: incendies et pillages des propriétés des Tutsi en 1973

Kigali: Comme illustré par l’étude menée par la Commission Nationale de Lutte contre le Génocide (CNLG) sur l’histoire du génocide perpétré contre les tutsi dans l’ancienne préfecture de Cyangugu, fin février et début mars 1973, les tutsi ont été visés par diverses  actes de violence dans la préfecture de Cyangugu.

Bien qu’il n’y ait pas eu de meurtres pendant cette période, quiconque enlevé était gravement battu. Outre les coups, leurs maisons ont été incendiées, d’autres détruites et leurs propriétés pillées. Les auteurs de ces actes perverses profitaient des nuits et se déguisaient en se peignant avec du kaolin et en portant des feuilles de bananier connues en kinyarwanda sous le nom d’amajwangara, raison pour laquelle les troubles de Cyangugu en 1973 ont été appelés Kajwangara.

Outre le pillage et le passage à tabac des Tutsi, dans l’ancienne commune de Cyimbogo, des maisons ont été incendiées notamment celles appartenant à Kayitani Kanyangurube, Rusine, Antoine, Tharcisse, Théophile, Bushi, Kanyamahanga, Sentama et Nkeza entre autres. Dans l’ancienne commune de Gisuma, ils ont incendié les maisons de Rwigamba Azarias, Musiri Vénant et d’autres.

Après l’incendie de leurs maisons, certains Tutsi ont décidé de fuir, à savoir Ngarambe Théodomir, Bivugintwari, Kayiranga Abdon, Ndayisabye Thacien et Hategekimana Alexandre.

Comme l’écrit Antoine Mugesera, à la mi-mars 1973, 310 maisons tutsies avaient été incendiées dans les communes de Gafunzo et Cyimbogo seulement. Dans la commune de Kagano, environ 200 maisons ont été incendiées tandis que dans la commune de Gatare, 178 maisons ont été incendiées. (Fin)

 

Please follow and like us: