Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

L’avocat de Mugesera dénonce des mauvais traitements

E-mail Print PDF

Kigali: La défense de Léon Mugesera, un universitaire rwandais extradé du Canada en janvier dernier, dénonce les mauvais traitements dont serait victime l’accusé, actuellement détenu dans une prison de Kigali. Les autorités rwandaises ont catégoriquement démenti.

« C’est la réalité, ce n’est que la réalité, tout cela est vrai », a déclaré à l'Agence Hirondelle Maître Jean-Félix Rudakemwa, confirmant des allégations « de menaces de mort, nourriture avariée, rats et punaises de lit dans la cellule », parues dans la presse canadienne.

L’avocat rwandais a également confirmé que Kigali ne lui laissait pas suffisamment de temps pour rencontrer de façon confidentielle son client, dont le procès doit s’ouvrir lundi prochain.

Selon l’édition de mercredi du journal québécois Le Soleil, Me Rudakemwa a envoyé à la famille de Mugesera restée au Canada, un document qui « détaille plus d’une vingtaine de situations soi-disant irrégulières, prouvant, selon lui, que les droits fondamentaux de Mugesera sont gravement violés par le Rwanda ».

«Ce sont des affirmations extrêmement outrageuses et, franchement, je crois que quelque chose tourne terriblement mal avec ces gens. Mugesera est détenu dans une structure approuvée par les Nations Unies et reçoit des visites de la Croix Rouge», a réagi le procureur général du Rwanda, Martin Ngoga.

« Toutes ces allégations ne sont que de la propagande mensongère. Mugesera est détenu dans une cellule individuelle bien aérée, bien entretenue et bien équipée. Il a dans sa cellule un ordinateur et une imprimante pour préparer son procès », a renchéri Dativa Mukanyangezi, commissaire chargée des Droits de l’homme au Service national correctionnel.

Mugesera avait obtenu, le 19 septembre, un délai de deux mois pour préparer son procès. Cet universitaire est poursuivi pour un discours en langue rwandaise prononcé en novembre 1992 dans un meeting politique de son parti.

Le procureur soutient que le discours appelait les Hutu à massacrer les Tutsi tandis que Mugesera affirme que ses propos ont été mal interprétés, sortis de leur contexte. (Fin)

 

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner