Le Burundi demande au HCR-RWANDA de protéger ceux qui ont exprimé le désir de rentrer

Dans un communiqué, le gouvernement du Burundi demande au HCR de protéger des réfugiés burundais de Mahama au Rwanda signataires d’une lettre adressée au président de la République. Dans cette lettre, ces réfugiés avaient demande d’être rapatriés conformément à la loi et dignement.

Le communiqué rappelle le contenu de la lettre que 331 réfugiés burundais du camp de Mahama au Rwanda ont envoyée à Évariste Ndayishimiye le 26 juillet dernier. Ils lui avaient demandé son implication directe dans leur rapatriement.

Le gouvernement dit avoir pris acte de cette préoccupation des réfugiés burundais et invite le HCR et le Rwanda à se conformer à la convention de 1951 relative à la protection des réfugiés.

Dans ce communiqué, le gouvernement du Burundi se dit prêt à accueillir tout réfugié qui désire rentrer au pays.

La fondatrice de la Maison Shalom visée

Selon le porte parole du gouvernement qui a lu le communiqué à la radio télévision nationale, cinq signataires de la pétition envoyée au chef de l’État ont saisi par lettre l’ambassade du Burundi à Kigali pour « dénoncer les menaces subis de la part de Madame Marguerite Barankitse, fondatrice de l’ONG Maison Shalom ». Selon le Collectif SOS Médias Burundi qiui livre cette information, Prosper Ntahorwamiye a aussi affirmé que les concernés et leurs familles demandent « une protection physique ».(Fin)

Please follow and like us: