Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

Les sites importants des massacres de Tutsi le 20 Avril 1994 et les opérations militaires de l'APR pour arrêter le Génocide

E-mail Print PDF

Kigali: • La dernière reine du Rwanda, Rosalie Gicanda, a été tuée par des troupes gouvernementales.

• Au Grand Séminaire de Nyakibanda, il y avait des massacres de prêtres Tutsi, des étudiants  Tutsi qui se préparaient à être ordonné prêtres et d'autres Tutsi qui s'y étaient réfugiés. Certains prêtres Hutu ont été impliqués dans les meurtres de leurs collègues Tutsi.

• Les Tutsi qui avaient fui à la paroisse de Rugango dans le district de Huye ont tous été tués.

• Les Tutsi qui avaient fui à la paroisse de Nyumba et à la commune de Gishamvu actuellement dans le district de Huye ont été sauvagement tués.

• Les Tutsi qui avaient fui vers Bukomeye dans la commune de Ngoma ont tous été tués.

• Du 20 au 21 avril 1994, les Tutsi qui avaient fui vers Gateme à Cyarwa, commune de Ngoma, ont été férocement tués, des femmes violées par les Interahamwe de Cyarwa et la ville de Butare, mettant en pratique ce que le président Sindikubwabo avait dit.

• Le Génocide a débuté à Nyanza et à ses environs notamment à Busasamana, Rwabicuma, Mukingo, Mpanga et d'autres régions environnantes.

Dans les collines de Muyira, commune de Muyira, Karama dans la commune de Ntyazo, actuellement dans le district de Nyanza, les Tutsi ont tenté de se défendre. Des barrières ont été établis dans toute la ville de Nyanza, et de nombreux Tutsi ont été tués à leurs maisons.

Gisagara Jean Marie-Vianney qui était le bourgmestre de la commune de Nyabisindu a tenté de réconforter les citoyens et les interdire à s’impliquer dans les tueries. Il a été tué par les gendarmes disant qu'il entravait le plan d'exterminer les Tutsi. Les cadavres ont été jetés dans l’étang piscicole  de Nyamagana ou amenés au Stade de Nyanza dans le débarras.

Le Génocide à Nyanza a été dirigé par les gendarmes en collaboration avec le père Hormisdas Nsengimana, qui était le directeur du Collège Christ-Roi Nyanza, Mbereye Faustin, qui était le responsable d'ELECTROGAZ à Nyanza, Pascal Barahira, qui était commandant de l'armée à Nyanza et François Birikunzira qui était le commandant de la gendarmerie de Nyanza.

Dans le site mémorial   de Nyanza gisent 20.011 victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi.

Le Génocide à Nyanza a été arrêté les 28 et 29 mai 1994 lorsque les troupes du FPR ont sauvé quelques Tutsi qui étaient   encore en vie à Nyanza et à Mugandamure.

• Plus de 76 Tutsi du clan Basinga à Kagarama à Bweramana, Ruhango ont été tués et jetés dans des latrines.

• Les Tutsi de Gitisi du clan des Abahenda ont été tués au début du Génocide à Ruhango.

• Les Tutsi qui avaient fui à la commune de Karambo (Kibumbwe) ont été massacrés par des civils Hutu et des  Interahamwe. Ceux qui ont survécu ce jour-là ont tous été tués le 23 avril 1994.

• Les massacres des Tutsi qui avaient fui à la paroisse de Mugombwa à Butare ont commencé.

Dans l'église se trouvaient les Tutsi venus de la commune de Muganza, la commune de Nyaruhengeri et les Tutsi qui habitaient près du ruisseau Kabogobogo. Dans l'église de la paroisse catholique de Mugombwa, le père TITIANO, un Italien qui était le curé de la paroisse, a assemblé et enfermé dans l'église les Tutsi et a convoqué le bourgmestre pour assurer leur sécurité. Le  père TITIANO est ensuite parti pour de bon jusqu'à maintenant. Lorsque les Interahamwe et les troupes du gouvernement sont arrivés, ils ont tiré et jeté des grenades aux portes de l'église pour ouvrir, puis ils ont apporté de l'essence et ont brûlé ces réfugiés Tutsi. Sur les 26.700 Tutsi qui étaient dans l'église, seulement cinq ont survécu.

Les massacres dans cette région étaient dirigés par Elie Ndayambaje qui était le bourgmestre de la commune de Muganza, Viateur Singirankabo, qui était  Conseiller du secteur, Rwakaronkano qui était un responsable de la cellule , Petero Bigirimana, qui faisait partie du comité directeur de la cellule (Umusrire), Yohani Mukundiye, qui était le chef des Interahamwe, Antoine Kabiligi, Célestin Habiyambere, Emmanuel Mbarushimana, Théobald Munyaneza parmi d'autres.

Les réfugiés burundais qui campaient dans la cellule de Saga dans le Secteur de Mugombwa en collaboration avec les Interahamwe et les troupes gouvernementales ont tué les Tutsi de Mugombwa.

Le préfet Col. Alphonse Nteziryayo, originaire de Mugombwa, a tenu une réunion à la paroisse de Mugombwa et a déclaré aux gens que « lorsque vous amassez la cendre, ça devient plus tard un monticule », expliquant que ceux qui cachaient encore les Tutsi devraient les tuer. Avec cet ordre, les Tutsi qui avaient été cachés par des collègues Hutu et des enfants qui  s’ensevelissaient  parmi leurs collègues Hutu étaient tous chassés, rassemblés et tués. Cela s'est passé fin juin, et deux semaines plus tard les troupes du FPR ont capturé cette région. Le Génocide dans cette zone a été arrêté le 4 juillet 1994 lorsque les troupes du FPR ont capturé Butare.

• Les Tutsi qui n’avaient pas fui à la commune de Mugombwa  ont été rassemblés et tués à la commune de Kibayi. C’est actuellement dans le secteur de Mukindi à Gisagara.

• Du 20 au 25 avril 1994, les Tutsi qui avaient fui vers la colline de Nyamiyaga, actuellement dans le secteur Rwabicuma, dans le district de Nyanza, ont été tués par les gendarmes car ils avaient résisté contre les Interahamwe.

• Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté en faveur de la résolution 920 visant à réduire les troupes de la MINUAR de 2500 à 270.

• Il y eut des massacres de Tutsi à Gisenyi (Nshili-Busanze) à Gikongoro, actuellement dans le district de Nyaruguru.

• Il y eut des massacres de Tutsi de Kigenge à Giheke (Cyangugu). Cette synthèse a été effectuée par la CNLG (Commission Nationale de Lutte contre le Génocide). 


 

Elections

Image1

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner