Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

Rusesabagina continue de nier le Génocide commis contre les Tutsi-CNLG

E-mail Print PDF

Kigali: Le 11 janvier 2018, la Communauté de Droits de l'Homme de la Northwestern University (NUCHR), en partenariat avec son Département des Etudes Africaines, a organisé la 15e conférence annuelle sur les Droits de l'Homme intitulée «Do You Remember? Deconstructing Memory within Human Rights».

Plus de 300 personnes, principalement de jeunes étudiants, ont assisté à cette conférence. Le principal orateur de cette conférence était Paul Rusesabagina.

«Dans son discours, Rusesabagina a continué à répandre ses théories négationnistes et celles  du double Génocide », selon la CNLG (Commission Nationale de Lutte contre le Génocide).

Il a dit que le Génocide perpétré contre les Tutsi n'a pas été planifié et exécuté. Il a également déclaré que "l'invasion Tutsi" du 1er octobre 1990 a été le mobile du Génocide.

Rusesabagina a osé nier le rôle des juridictions Gacaca dans la lutte contre l'impunité et la réconciliation de la société rwandaise après  le génocide.

Il a aussi terni l’image du pays! Il a dit que le Rwanda n'est pas un état démocratique. Il considère le Génocide comme une guerre, une guerre entre Hutu et Tutsi, qui a été remportée par les Tutsi.

«Toutes ces fausses déclarations sont répétées dans la plupart de ses discours lors de conférences», affirme la CNLG.

D’après la CNLG, Paul Rusesabagina n'est pas légitimement un symbole d'héroïsme, malgré son rôle mascarade popularisé dans le Génocide représenté dans le film "Hôtel Rwanda".

Pour la CNLG, il est plutôt un menteur, un négationniste du Génocide et un promoteur du discours de la haine basée sur l'ethnicité.

Alors que le film capture correctement l'idée qu'il y a eu un Génocide commis contre les Tutsi au Rwanda, le film est, en lui-même, plein de faussetés innombrables et ne devrait jamais être utilisé comme représentation de ce qui s'est passé à l'hôtel des Mille Collines communément  comme Hôtel  Rwanda.

Paul Rusesabagina n'a sauvé personne lors du Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994. Il n'acceptait que les réfugiés qui avaient de l'argent à payer pour leur cachette à l'Hôtel. En plus de faire payer les gens pour les chambres qu'ils cachaient à l’Hôtel des Mille Collines, il leur vendait de la nourriture de la Croix-Rouge à un prix plus élevé.

Il n'a jamais risqué sa vie pour fournir de la nourriture ou pour assurer la sécurité à aucun réfugié de l'Hôtel. Il a changé le récit du Génocide commis contre les Tutsi en 1994 et l'a plutôt qualifié de guerre en disant que les Tutsi et les Hutu se sont entretués.

«En tant que Rwandais, nous trouvons  en cela un manque de respect total envers les victimes et les rescapés  du Génocide et une atteinte contre l'histoire réelle de la nation», indique la CNLG dans une déclaration.

«Encore une fois, que cela soit clair: les extrémistes Hutu ont commis les massacres à plus d'un million de Tutsi et peu de Hutu modérés qui ont risqué leur vie pour sauver les Tutsi ou qui se sont opposés aux plans génocidaires du régime pour exterminer  les Tutsi. C'est alors  le Génocide perpétré contre les Tutsi,  ce n’est pas une guerre », indique la CNLG.

Pour la CNLG, le discours de Paul Rusesabagina était plein de mensonges. Personne ne peut expliquer le Génocide commis contre les Tutsi au Rwanda sans mentionner la colonisation.

Le Rwanda a été colonisé par l'Allemagne en 1894 et après que l'Allemagne a perdu la Première Guerre mondiale, le Rwanda tomba  sous mandat belge   en 1926.

C'est en 1932 que les Belges ont établi un système de carte d'identité qui différenciait les Hutu, les Tutsi et les Twa; avant cela, ces groupes vivaient en symbiose et n’étaient pas ethniques mais plutôt sociaux.

À la suite des régimes coloniaux, les différences entre ces groupes ethniques ont été soulignées comme un outil pour leur politique de «diviser pour régner». Le Génocide commis contre les Tutsi a commencé en 1959 pendant la période des mouvements d'indépendance.

Pendant ce temps, d'innombrables civils Tutsi ont fui le pays vers des pays voisins comme l'Ouganda, le Burundi, l'ex-Zaïre (maintenant la République Démocratique du Congo) et la Tanzanie et y sont restés plus de trois décennies parce qu'ils étaient interdits toute entrée dans leur  pays, en plus les Tutsi qui étaient restés à l'intérieur étaient également tués et leurs maisons brûlées.

En 1990, les Tutsi qui ont quitté le pays en 1959 se sont organisés et ont décidé de revenir avec espoir pour mettre fin aux tueries et à la discrimination contre les Tutsi qui duraient depuis des décennies.

Donc, ce n'est pas le gouvernement ougandais qui a attaqué le Rwanda en 1990 comme l’a dit Rusesabagina dans cette conférence. Les Rwandais ont forcé leur chemin dans leur pays d'origine.

Pour la CNLG, on ne sait jamais d’où Rusesabagina obtient ces informations sournoises, mais quiconque a entendu parler du chemin de la libération du Rwanda sait qu'il a été dirigé par le décédé rwandais Rwigema Gisa Fred assisté par  Kagame Paul, et qu'aucun de ces noms n'est ougandais.

Enfin, nous ne pouvons pas laisser un tel personnage discréditer les réalisations qu’a faites le pays pour ses propres intérêts  maléfiques. Tous ceux qui disent qu'au Rwanda, les Tutsi tuent des Hutu ou des Hutu tuent des Tutsi ne savent manifestement pas de quoi ils parlent, et ils essaient (sans aucun succès) de détourner le Rwanda des progrès remarquables qu'il a réalisés au cours des 24 dernières années depuis le Génocide.

Toutes les déclarations de ce soi-disant activiste humanitaire héroïque prouvent suffisamment qu'il a clairement un programme de négationnisme. L'objectif de telles idées négationnistes est de détruire la vérité et de cacher ses responsabilités pendant le Génocide perpétré  contre les Tutsi.

La CNLG salue les efforts des étudiants rwandais du Northwestern University qui ont dénoncé les mensonges de Rusesabagina pendant et après la conférence. C'est la voie à suivre pour les Rwandais et les amis du Rwanda de dénoncer ceux qui déforment l'histoire du Rwanda et tentent de dénigrer l'image et les réalisations du pays! (Fin)


 

Breaking News

Un camion double remorque renversé bloque la route Kigali-Musanze sur la colline Buranga

Un camion double remorque s’est renversé en travers de la route Kigali-Musanze et bloque toute la voie. Raison pour laquelle la Police exhorte les passagers à s’armer de patience pendant qu’on s’attèle à rendre fréquentable la route grâce à des travaux d’urgence.

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner