Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

Le ministère de l'Education commémore ses anciens employés victimes du Génocide

E-mail Print PDF

Kigali: Le Ministère de l'Education (Mineduc), à son siège à Kacyiru, a organisé une commémoration pour ses 78 anciens membres du personnel victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi en 1994.

L'événement commémoratif a commencé en déposant des fleurs sur le monument du Génocide commis contre les Tutsi, érigé au Ministère, où sont écrits les noms des victimes et l'allumage des cierges.

Dans sa conférence « Les conséquences du génocide commis contre les Tutsi en 1994 et la reconstruction de l'éducation », le professeur François Masabo, directeur du Centre de l'Université du Rwanda pour la gestion des conflits, a déclaré que l'éducation était devenue un centre d’essai de l'idéologie du génocide, de la torture des consciences et de prévention les gens à penser et analyser.

Il a expliqué que l'éducation actuelle devrait combattre l'idéologie du génocide en inculquant aux gens de penser grand, d'analyser et de faire de meilleurs choix. Il a ajouté que l'éducation devrait être une plate-forme pour mieux réfléchir, analyser les choses et faire des choix pertinents.

Les témoignages donnés par Muhayimana Charles dont le frère était un employé du Ministère de l'Education, Mujawamariya Suzanne qui a travaillé avec ce Ministère de 1983 à 1995 et Mukamugema Clemence dont le défunt mari était un employé de ce ministère, ont rappelé comment les Tutsi étaient persécutés dans les écoles et autres services et comment leurs droits étaient piétinés.

Naphtal Ahishakiye, Secrétaire exécutif d'IBUKA (collectif des associations de rescapés du génocide) a souligné les particularités du Génocide perpétré  contre les Tutsi. Il a dit que la commémoration est une source à partir de laquelle les Rwandais acquièrent des valeurs de patriotisme, ce qui leur permet de faire en sorte que le génocide ne se reproduise plus jamais.

Le Dr Jean-Damascène Bizimana, Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale de Lutte contre le Génocide (CNLG), a déclaré qu'en raison d'un mauvais leadership, l'éducation au Rwanda ne respectait pas ses obligations de dispenser les connaissances, elle était plutôt utilisée en politique d'oppression et de haine.

Il a expliqué que les colonisateurs étaient ceux qui ont conduit l'éducation au Rwanda d’avant le génocide à ne pas aboutir aux résultats escomptés car, à leur arrivée au Rwanda, ils avaient mal conçu que seuls les Tutsi étaient intelligents. Ils l’ont prêché, écrit et croyaient que leurs descendants dans les familles des 'Abatware' (chefs) étaient les seuls à aller à l'école.

Dr Bizimana a expliqué que les régimes de Kayibanda Grégoire et Juvénal Habyarimana faisaient semblant abolir ces inégalités établies par les colonisateurs. Ils ont cependant opprimé les Tutsi, qu'ils ont renvoyés des écoles en introduisant la politique de la haine dans les écoles, ce qui a conduit au génocide.

Lorsque Habyarimana a pris le pouvoir, seulement 10% des Tutsi étaient dans les écoles. Ce sont ceux qui furent renvoyés des écoles. En 1973, au moins 190 étudiants Tutsi et ceux soupçonnés d'être Tutsi furent expulsés de l'Université Nationale du Rwanda. Cela a conduit l'Université à rester avec les 329 étudiants Hutu seulement.

L'éducation était aussi un centre de discrimination. Par exemple, en 1981-1982, les admissions à l'Université Nationale du Rwanda ont vu 974 Hutu et 168 Tutsi alors que les Twa ont bénéficié de deux admissions. L'année suivante, les Hutu ont vu 1112 admissions, les Tutsi en ont vu 164 tandis que les Twa ont bénéficié d'une seule admission.

Le Dr Bizimana a expliqué que l'éducation était l'un des outils utilisés pour répandre la politique de la haine et de l'oppression avant le Génocide de 1994 commis contre les Tutsi. Il a remercié le gouvernement d'unité  nationale d'avoir aboli l'injustice et rétabli l'égalité des droits.

En conclusion de l'événement, le ministre de l'Education, Dr Eugène Mutimura, a déclaré que pour le moment le gouvernement éduque sans discrimination et que tous les Rwandais ont des droits égaux. Il a ajouté que le Rwanda a choisi d'utiliser les jeunes pour reconstruire le pays et lutter contre l'idéologie du génocide. Il a exhorté les parents à se soucier de la façon dont ils élèvent et éduquent leurs enfants et des conversations qu'ils ont avec eux dans les familles. (Fin)


 

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner