Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

Commémoration des Tutsis qui ont été tués à Gatagara et dans ses environs

E-mail Print PDF

Kigali: Sur la colline de Gatagara dans le secteur de Mukingo dans le district de Nyanza, une cérémonie a été organisée dans le cadre de la 24ème commémoration du Génocide commis contre les Tutsi en 1994, au cours de laquelle des gerbes de fleurs ont été déposées sur les tombes communes, dans lesquelles sont inhumées plus de 7300 victimes du Génocide commis les Tutsi.

La cérémonie a débuté par une Marche commémorative en mémoire de toutes les victimes du Génocide contre les Tutsis en 1994, en particulier ceux qui ont été tués à Gatagara et dans ses environs. La Marche a commencée au bureau du secteur de Mukingo jusqu’au site Memorial du Génocide de Gatagara.

Dans sa note de bienvenue, Erasme Ntazinda, maire du district de Nyanza, a réconforté les rescapés du Génocide, en particulier ceux qui ont perdu leurs êtres chers à Gatagara et dans ses environs. Il a dit que le secteur de Mukingo a connu de grands massacres parce qu'il se trouvait au centre des préfectures de Butare et de Gitarama. Des tueurs venaient des zones mentionnées et venaient donner du renfort à ceux de Gatagara pour qu'ils exterminent tous les Tutsis.

Ntazinda a ajouté que dans le secteur de Mukingo, le génocide a débuté les 22 et 23 avril 1994 alors que les réunions de planification du Génocide avaient commencées bien avant et étaient dirigées par Célestin Ugirashebuja, l'ancien Bourgumestre de la commune de Kigoma, Isaac Nzaramba et Kabirigi, hommes d'affaires éminents de la région. Il a déploré les cas d'idéologie génocidaire qui se sont produit dans le district de Nyanza au cours de la période de commémoration de cette année et a averti la population de dénoncer qui a jamais tenté de commettre de telles infractions.

Il a ajouté qu'il y a des cas jugés dans les juridictions Gacaca dont les verdicts ne sont pas encore exécutés. Ntazinda a demandé à ceux qui pillaient les propriétés des rescapés de les rembourser ou de demander pardon ou bien d'être sanctionnés par la loi.

Il a conclu son discours en félicitant la Commission nationale pour la lutte contre le Génocide (CNLG) pour les présentations bien préparées de Kwibuka24 et a demandé que les présentations soient adaptées au niveau des jeunes parce que, ils ont besoin de mieux comprendre l'histoire du Génocide commis contre les Tutsis.

Le président de l'Association des rescapés du Génocide de Gatagara, Nepo Murengerantwali, a remercié tous ceux qui sont venus les soutenir. Il a félicité les efforts de l'association des rescapés du Génocide de Gatagara dans  la préservation des preuves du Génocide.

Il a rappelé que le site mémorial du Génocide de Gatagara a été construit par les efforts des rescapés de Gatagara, avec le soutien du HVP Gatagara qui a fourni le terrain pour y construire.

Afin de continuer à préserver la mémoire du Génocide contre les Tutsis à Gatagara et ses environs, Murengerantwali a déclaré que son association continue à écrire les noms des victimes inhumées dans le site du Mémorial de Gatagara et a demandé aux rescapés et à la population locale de bien vouloir fournir d'autres noms des victimes du Génocide.

"Bien que ce soit une tâche difficile, cette année, notre association a réussi à enregistrer 320 noms de victimes dont 80 familles qui ont été complètement exterminées. Nous demandons au HVP Gatagara, qui soutient toujours notre association, d'agrandir les limites de terrain du mémorial afin que nous puissions avoir une parcelle suffisante pour construire une maison d’exposition sur l’histoire du Génocide et qui contiendra des preuves de Génocide à Gatagara et qui servira à des fins éducatives pour les jeunes. Nous demandons à la direction du district de Nyanza de soutenir notre projet »a conclu Murengerantwali.

Dans son témoignage Placidie Birangirire (Cadette), a déclaré que lorsque le Génocide a commencé le 22/04/1994 dans sa region, elle n'avait que 8 ans et avait une grande famille de 12 personnes, y compris ses parents. Le même jour, les miliciens Interahamwe ont attaqué leur maison et ont pillé leurs propriétés, mais tous les membres de la famille ont échappé aux assassins. Le jour suivant, un autre groupe de tueurs dirigé par l’enseignant Rubayiza a attaqué leur maison et a trouvé Cadette et son père seuls, d'autres membres de la famille se cachaient dans des endroits différents.

Les Interahamwe ont pris le père et les oncles de Cadette et ont commencé à les torturer avant de les tuer. Cadette a survécu à cette attaque et a finalement retrouvé sa sœur Mimi et son frère Félix. Ils ont continué à se cacher dans différents endroits jusqu'à ce que les soldats de l'APR Inkotanyi capturent la zone et évacuent tous les rescapés vers Bugesera, l'endroit le plus sûr à cette époque. Cadette et son frère et sa sœur ont miraculeusement rencontré leur mère et ses autres frères et sœurs qui avaient aussi survécu au Genocide. Elle a conclu son témoignage en remerciant certaines personnes qui les ont acceptées de se cacher chez elles et les troupes de l'APR Inkotanyi qui se sont sacrifiées pour sauver les Tutsis de leurs assassins.

La députée Agnes Nyirabagenzi, qui était l'invitée d'honneur, a réconforté ceux qui ont perdu leurs proches sur la colline de Gatagara et ses environs et a souligné l'importance de la commémoration du Génocide.

"La commémoration du Génocide commis contre les Tutsis est une période importante qui nous donne l'occasion de repenser à l'histoire horrible du Génocide qui a frappé notre pays et de déployer des efforts pour empêcher sa répétition et la propagation de son idéologie tout en luttant pour notre développement", a déclaré le député Nyirabagenzi.

Elle a salué les efforts des rescapés du Génocide de Gatagara et de HVP Gatagara pour leur grande contribution à la préservation de l'histoire du Génocide contre les Tutsis et pour honorer ses victimes.

Elle a averti ceux qui nourrissaient encore l'idéologie génocidaire de l’arrêter ou d'être prêts à faire face à une punition comme le stipulé par la loi. (Fin)

 

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner