Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

Le centre de santé de Musha commémore les infirmières, les patients et les autres personnes tuées lors du génocide contre les Tutsi

E-mail Print PDF

Kigali: Le centre de santé de Musha situé dans le district de Gisagara a commémoré les infirmières, les patients et les autres victimes du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 qui y avaient fui.

Les activités de commémoration de ces victimes ont débuté par une marche commémorative et rendre hommage à plus de 2563 victimes inhumées dans le site  mémorial du génocide de Musha.

Trois infirmières et trois patients ont été tués dans le centre de santé de Musha. Le directeur du centre de santé de Musha, Alphonse Nshimiyimana, a déclaré que la commémoration relève de la responsabilité de tous, raison pour laquelle le centre de santé de Musha a organisé l'événement pour commémorer les infirmières, les patients et les autres Tutsi qui y avaient fui.

Il a exprimé que le centre de santé continuera à collaborer avec d'autres institutions pour combattre l'idéologie du génocide et pour déraciner toute forme de divisionnisme ainsi que sauvegarder le pacte pour prendre soin de la vie.

Dans les témoignages de Languide Kanyange, elle a raconté les épreuves qu'elle a endurées pendant le génocide commis contre les Tutsi lorsqu'elle a été violée par plus de 15 hommes qui lui ont ensuite donné un seau d'urine et lui ont demandé de boire les urines. Plus tard, ils l'ont privée de toute sorte de vêtements ; comme elle était nue, ils lui ont demandé de défiler comme des vaches royales (Inyambo).

Elle a raconté aussi d'autres moments difficiles qu'elle a traversés à Gikongoro où elle avait fui plus tard. Elle a de nouveau été violée à plusieurs reprises et infectée par le VIH / SIDA. À la fin, elle a dit qu'elle était reconnaissante à Dieu de l'avoir épargnée, même si elle ne survit que par des  comprimés antirétroviraux.

Le président d'IBUKA dans le district de Gisagara, Mbonirema Jérôme a déclaré que la commémoration nous aide à replonger dans l'histoire de notre pays, et surtout à renforcer les rescapés, même si cela les ramène à ce qu'ils ont traversé pendant le génocide. Il a rappelé la nécessité de poursuivre la lutte contre l'idéologie génocidaire car elle se manifeste encore, et que la pire chose soit qu'elle manifestée même par des enfants nés après le génocide commis contre les Tutsi, ce qui signifie qu'elle est enseignée dans les familles.

Le coordinateur de la Commission Nationale de Lutte contre le Génocide (CNLG) dans les Districts de Huye et Gisagara, Jean-Damascène Ndahimana a rappelé l'importance de la commémoration et a demandé à tous de s'impliquer dans la lutte contre l'idéologie du génocide.

Ahishakiye Médiatrice, membre du  conseil consultatif du district de Gisagara qui était également l'invité principale, a réconforté ceux qui ont des proches  qui perdurent  la vie au centre de santé de Musha et a condamné tous ceux qui ont participé au génocide. Il a promis que le district soutiendrait toujours les rescapés et combattrait  quiconque aurait tendance à ramener le divisionnisme parmi les Rwandais. (Fin)

 

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner