Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

L'université de Gitwe commémore les victimes du génocide commis contre les Tutsi

E-mail Print PDF

Kigali: Le jeudi 31 mai 2018, l'Université de Gitwe a commémoré les victimes du génocide perpétré contre les Tutsi, en particulier les anciens pasteurs et leurs familles, dont environ 74 sont  inhumés dans le site mémorial du génocide de Gitwe.

L'événement a commencé par une marche commémorative qui a débuté depuis le campus jusqu'au mémorial du génocide de Gitwe où des gerbes de fleurs  ont été déposées sur les tombes, des prières récitées pour les victimes et une minute de silence observée pour commémorer et rendre hommage aux victimes.

Les participants à la marche commémorative comprenaient  des délégués de différentes institutions dont des représentants de l'Université de Gitwe, des organes de sécurité, le  district de Ruhango, des invité des institutions publiques et privées, des étudiants de l'université de Gitwe, des élèves de l’école secondaire et des infirmières.

Après la marche, d'autres activités de commémoration se sont poursuivies au campus. Dr Barr Emmanuel Osuagwu, Recteur de l'Université de Gitwe, a remercié tous ceux qui se sont associés à eux et a déclaré que dans le cadre de la commémoration du génocide commis  contre les Tutsi, le personnel et les étudiants de cette université ont visité le mémorial du génocide de Murambi dans le district de  Nyamagabe pour mieux comprendre son histoire.

Après avoir défini le génocide, il a exhorté les Rwandais à combattre le génocide et son idéologie en établissant  des clubs de lutte contre le génocide plus (Never Again clubs), en donnant  des conférences publiques périodiques et en menant toute autre activité visant à promouvoir la paix et la réconciliation parmi les Rwandais.

Le coordinateur de l'association des étudiants et élèves  rescapés du Génocide (AERG)/ Inganji de l'Université de Gitwe a remercié ceux qui se sont joints à eux pour commémorer les parents et les familles tués dans le génocide commis contre les Tutsi et a demandé aux jeunes de s'unir pour combattre l'idéologie du génocide.

Dans les témoignages qu'il a donnés, Dominique Rutaganda, rescapé du génocide, né et grandi à Gitwe, a rappelé les persécutions qu'ils ont endurées pendant des années où leurs maisons étaient incendiées, et tous leurs droits dans leur pays droits bafoués.

Il a dit que les élèves du Collège de Gitwe ont joué un grand rôle dans la mise à feu des maisons des Tutsi en 1973.

Il a dit qu'avant le génocide de 1994, plusieurs personnes de Gikongoro et de Kibuye s'étaient enfuies à Gitwe. Il a dit que c'étaient les auteurs les plus violents du génocide à Gitwe.

Il a raconté qu'il a continué à se cacher jusqu'à ce que RPA-Inkotanyi, à laquelle il a adhéré, ait capturé Gitwe. Il a suggéré que l'histoire du génocide à Gitwe soit écrite pour qu'elle ne disparaisse pas.

Le représentant de la Commission Nationale de Lutte contre le Génocide (CNLG), Claver Gatabazi, a réitéré sur les caractéristiques importantes du génocide perpétré contre les Tutsi et l’état de l'idéologie qui l'a rendu faisable dans la mesure où en seulement 100 jours, Plus d'un million de Tutsi ont été tués sans même épargner  les bébés, les enfants, les hommes et les femmes âgés et les patients hospitalisés.

Il a déclaré que les activités de commémoration restituent la dignité aux victimes du génocide et aident à prendre soin de ceux qui ont survécu au génocide et à maintenir l'unité des Rwandais, ce qui leur permet de travailler ensemble pour le développement du pays, en tenant compte des leçons tirées de la triste histoire qui a conduit le Rwanda au génocide commis contre les Tutsi.
Il a ajouté que ces activités constituent également une plate-forme permettant au monde de partager des idées afin que le génocide ne se reproduise jamais ni au Rwanda ni ailleurs dans le monde.

Alphonsine Mukangezi, vice maire chargée des affaires sociales du district de Ruhango, a demandé que l'histoire de Gitwe soit rassemblée et écrite. Elle a également demandé aux dons universitaires  de Gitwe, aux étudiants et toute la communauté en général pour soutenir les rescapés du génocide parce qu'ils ont besoin d'être consolés.

«Nous avons plusieurs veuves, orphelins dans le district de Ruhango. Chaque fois qu'ils frappent à vos portes, s'il vous plaît, accueillez-les chaleureusement parce qu'ils ont besoin du mot ‘garder fort, calme toi », a-t-elle dit.

Elle a également exhorté ceux qui maintiennent l'idéologie du génocide à la dénoncer parce qu'elle ne sera pas tolérée. (Fin)


 

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner