Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

Le Sommet Extraordinaire sur la ZLEC accueillera plus de 26 Chefs d’Etat

E-mail Print PDF

La Ministre Louise Mushikiwabo

Kigali: Le prochain Sommet Extraordinaire de l’UA du 21 Mars 2017 à Kigali accueillera plus de 26 Chefs d’Etat africains dont six Chefs de Gouvernement et Premiers Ministres, selon la Ministre rwandais des Affaires Etrangères, Louise Mushikiwabo.

«Indubitablement, il y aura beaucoup de signatures pour que le Marché Commun Africain voie le jour. Il y a des pays comme l’Afrique du Sud et ceux pays de l'Afrique  du Nord qui ont des accords commerciaux contraignants avec d’autres pays. D’autres pays ont des procédures internes juridiques et éprouvent quelques hésitations à signer. Mais ce Marché Commun est irréversible. Récemment, Kigali a accueilli 44 Ministres africains du Commerce. Maintenant les participants procèdent au toilettage juridique du texte. C’est dire que le Sommet de ce 21 Mars est un signe très fort qui marque une étape capitale du continent», a-t-elle indiqué.

La Ministre Mushikiwabo a tenu ces propos lors d’une conférence de presse cette matinée. Elle a aussi abordé divers sujets comme la publication prochaine du livre écrit par l’Officer français Guillaume Ancel sur les crimes de la France durant le Génocide au Rwanda en 1994.

«C’est bon qua la vérité pour éclairer les zones d’ombres du génocide émanant des Français eux-mêmes. C’est un  signe qu’il y a une bonne volonté d’avoir de bonnes relations avec le Rwanda. Ce livre contribue à assainir nos rapports», a poursuivi la Ministre Mushikiwabo.

Pour ce qui est des réfugiés burundais accueillis récemment au Rwanda en provenance de la RDC, la Ministre Mushikiwabo a dit que ce sont des réfugiés qui campent sur des croyances religieuses «rétrogrades», non adaptées aux exigences de notre temps.

«Ces réfugiés n’acceptent pas la vaccination médicale habituelle, ni l’enregistrement biométrique. Et pourtant ils ont des maladies contagieuses. Il est difficile d’assurer leur sécurité», a-t-elle relevé.

Parlant de l’incident de Karongi où onze réfugiés congolais ont perdu la vie, la Ministre Mushikiwabo a déploré ces  morts, notant que certains de ces jeunes étaient violents envers les agents de sécurité.

«Ce sont des réfugiés établis dans le camp de Kiziba depuis 22 ans et ils ne sont jamais retournés chez eux. Le Rwanda a proposé de les intégrer dans sa population. Certains ont refusé alors qu’ils sont déjà munis d’une carte d’identité rwandaise. D’autres demandent de rentrer chez eux en RDC, ou d’être réinstallés dans les pays américains ou européens. La ration alimentaire a été réduite aussi. Il y a encore des problèmes à régler. Mais ce n’est pas une raison de créer des violences», a encore mis en  garde la Ministre Mushikiwabo. (Fin)



 

 

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner