Rwanda News Agency Grands Lacs Hebdo

The Rwanda News Agency website is a newswire based in Kigali. It is neither state-owned nor state-run.

It is a subscription service and you are not logged in, so some content is hidden. Login to access full stories, or register for a free trial.

Burundi: condamnation de la tentative d’enterrement de deux enfants vivants

E-mail Print PDF

Kigali: Le gouvernement burundais condamne les actes de tentative d’enterrement de deux enfants vivants, surpris dans un champ de maïs à Nyamabere, en commune Mpanda de la province Bubanza (nord-ouest du Burundi) il y a quelques jours.

Une déclaration lue par le secrétaire permanent au ministère burundais des Droits de la personne humaine, des Affaires sociales et du Genre, M. Félix Ngendabanyikwa indique que le ministère a été consterné par les informations faisant état du cas de deux enfants âgés respectivement de huit et 10 ans, surpris dans un champ de maïs et qui auraient été violentés au point de vouloir les enterrer vivants.

M. Ngendabanyikwa a signalé à l’ABP (Agence Burundaise Presse) que trois des auteurs présumés de ces actes de violences inqualifiables ont été arrêtés et que les enquêtes sont en cours. Le ministère demande aux services habilités de faire diligence en menant des investigations nécessaires sur ces cas et que les responsables en répondent conformément à la loi.

« L’enfant est un être vulnérable à protéger en tout lieu et quelles que soient les circonstances », a dit M. Ngendabanyikwa. Il a salué l’acte de vigilance de la population qui a dénoncé le cas et ainsi sauvé la vie de ces enfants.

Selon le collectif SOS Media Burundi, Egide Bigirimana (10 ans) et son camarade Bayisenge, de la colline de Nyamabere en commune de Mpanda ont été enterrés vivants.  Ces enfants ont été surpris au moment où ils volaient du maïs dans le champ d'un certain Elias Nyandwi.

Cet homme a aussitôt creusé deux trous où il a enterré les deux enfants jusqu'au niveau de la poitrine. M. Nyandwi a pris le large au passage d'un habitant de la localité qui a secouru ses deux enfants.

Au mois de novembre de cette année, deux autres enfants accusés de voler dans un champ de maïs, ont été amputés de leurs mains à Gitega (centre du pays).  La famine et la pauvreté seraient la cause de ce genre de crimes, selon les responsables administratifs. (Fin)

 

Rwanda: Doing Business

Banner

FAO au Rwanda

Banner