Une ONG congolaise exige le rapatriement de 205 rebelles rwandais détenus à Angenga

Un bâtiment de la prison d’Angenga en Equateur. 

Kigali: L’ONG congolaise “Action des Jeunes pour le Bien-Etre Social”(AJBS) exige la libération immédiate de 205 rebelles rwandais des FDLR détenus depuis 2016 à la prison militaire d’Angenga, à 25 Km de Lisala, dans la province de la Mongala au nord de la RDC.

Dans un entretien accordé à la Radio Okapi parrainée par l’ONU, le coordonnateur de cette ONG, Roger Nzumbu, exige leur rapatriement immédiat au Rwanda, leur pays d’origine. « La raison c’est parce qu’en 2016, la population boyomaise avait protesté contre leur présence à Kisangani. C’est par là que le gouvernement avait décidé leur délocalisation vers la prison militaire d’Angenga jusqu’à ce jour, sans aucun document », a déclaré Roger Nzumbu.

Pour lui, ces FDLR encombrent inutilement la maison carcérale avec risque éventuel de propagation de la pandémie à Coronavirus. « En tant que défenseur des Droits de l’Homme, nous devons veiller et surveiller à la loupe l’applicabilité de la loi. Comme défenseur des droits de l’homme, nous n’acceptons pas qu’une personne soit placée dans une quelconque prison sans aucun document. Leur détention est vraiment illégale ! Nécessairement pour leur santé aussi, il faut désengorger la prison militaire d’Angenga. C’est pour cela que nous demandons leur délocalisation et leur rapatriement vers leur pays d’origine, qui est le Rwanda», a-t-il indiqué.

La province de la Mongala est une province forestière du nord de la république démocratique du Congo. Elle est issue du démembrement de la province historique de l’Équateur en 2015. Son chef-lieu est Lisala. (Fin).

Please follow and like us:

Leave a Reply